Lueur d'espoir

Par Fatym Layachi

En ce moment, il y a une sorte de frénésie autour de toi. Ta mère prépare son été, avec son lot de stress et d’excitation. Ton oncle fait des calculs, il prépare son budget. Ta cousine prépare l’enterrement de vie de jeune fille de sa meilleure amie. Zee prépare sa peau au soleil, elle fait une cure d’Oenobiol, et ton petit cousin prépare sa prochaine rentrée à l’étranger. Il est en train de passer le bac. A priori, il va l’avoir. En tout cas, ce qu’il est sûr d’avoir, c’est un studio meublé et payé dans la capitale européenne de son choix et un virement à la fin de chaque mois. Il n’a pas vraiment conscience de la chance qu’il a. Pour lui c’est normal. Il est né du très bon côté. Tant mieux. Et que Dieu lui rajoute, comme disait ta grand-mère. Lui ne réalise même pas qu’il fait partie d’une très rare minorité de privilégiés qui vont vivre toute leur vie dans cet univers de privilèges….
article suivant

Faut-il se méfier de la digitalisation?