Mohamed Choubi: “Si je ne pense pas, je suis un homme mort”

DR

Smyet bak ?

Rahal.

Smyet mok ?

Jamâ.

Nimirou d’la carte ?

C’est dangereux de le donner mais je le fais quand même: E21005.

On ne vous a pas vu dans les productions télé de ce ramadan, dont vous avez d’ailleurs critiqué la médiocrité. Avez-vous décliné des offres ou vous a-t-on tout bonnement boudé ?

Je n’ai pris part à aucun des programmes diffusés durant ramadan, mais j’ai joué dans trois séries, dont Al Madani de Youssef Britel et la sitcom Ahlam City avec Mourad Al Khaoudi. Ces productions étaient censées passer cette année, mais elles n’ont pas été retenues.

Pourquoi?

À ce qu’il paraît, ce n’est pas le genre de productions appréciées par les annonceurs. Aujourd’hui, c’est eux qui choisissent et ils ont leurs acteurs fétiches, qui correspondent à ce qu’ils vendent. Personnellement, je pense que je ne sais pas vendre, je n’ai pas le charisme d’un commercial (Rires).

C’est grave, docteur ?

Vous savez, nous vivons à une époque où la télévision est devenue un espace marchand, à l’instar d’un souk. Les annonceurs apprécient…

article suivant

5 avril, 21h : 31 nouveaux cas d'infection confirmés, 1021 au total