Ligue des Champions africaine: Contestant l'arbitrage, le WAC refuse de rallier la pelouse

Coup de théâtre au stade de Radès le 31 mai, en finale retour de la Ligue des champions de la CAF. Après un but d'égalisation à 1-1 valable, mais refusé pour le Wydad de Casablanca face à l'Espérance de Tunis , les Rouges refusaient à la 60e minute de jeu de poursuivre la rencontre sans l'utilisation de la VAR, qui serait "en panne".

Par

Le Wydad refuse de poursuivre le match tant que l’arbitre ne consulte pas son écran d’assistance vidéo (VAR). Et pour cause: un but de Walid El Karti a été refusé à cause d’une position de hors-jeu totalement imaginaire. L’arbitre assistant a levé son drapeau, et la cabine d’assistance vidéo n’a pas demandé à l’arbitre central, Bakary Gassama, d’aller consulter l’écran au bord de la pelouse. Dans la foulée, l’arbitre assistant change de discours et confie que c’est une faute qui a été sifflée.

 

Selon les premières informations en provenance de Tunis, les arbitres avancent que la VAR était en panne depuis le début de la rencontre. Les présidents des deux clubs sont descendus sur la pelouse en compagnie du président de la CAF, Ahmad Ahmad pour essayer de trouver une solution et poursuivre le match, mais le Wydad campe sur sa position. Cela fait désormais plus d’une heure que la rencontre est interrompue.

article suivant

Des vols de rapatriement pour les Marocains coincés en France, en Espagne et en Turquie