Condamné à l'issue de son procès, le conducteur du train sera libéré demain

Reconnu coupable d’homicides et blessures involontaires suite à l’accident de Bouknadel, le conducteur de train Larbi Rich a été condamné à 5 mois et 5 jours de prison ferme. Il sera libéré demain selon son avocat.

Par

Le 16 octobre, le déraillement au niveau de Bouknadel du TNR 9 a fait 7 morts et 125 blessés.

Le verdict est tombé. Dans la soirée du 26 mars, le tribunal de première instance de Salé a rendu son jugement sur le dossier de Larbi Rich, conducteur du train qui a déraillé le 16 octobre à Bouknadel, faisant 7 morts et 125 blessés. “Il a été  condamné à 5 mois et 5 jours de prison ferme et à une amende de 500 DH”, rapporte à TelQuel  son avocat Mehdi Sabik.

Ayant purgé jusque-là 5 mois et 4 jours en prison (depuis le 23 octobre 2018), il devrait sortir le lendemain, ce 27 mars. “Le tribunal vous a condamné à la peine que vous avez déjà purgée (…) Vous sortirez probablement demain de prison”, annonçait le Président El Malki Hizam, cité par nos confrères de Medias24.

Contacté par TelQuel, Mehdi Sabik affirme que son client – reconnu coupable d’homicides et blessures involontaires suite à l’accident de Bouknadel – sera libéré le jeudi 28 mars.  “On s’attendait à ce qu’il soit libéré ce 27 mars, comme laissait entendre le Président. Mais étant écroué le 23 octobre 2018, sa peine de cinq mois et cinq jours ne sera purgée qu’au surlendemain du procès”.

Rien n’a encore été tranché sur le volet relatif à l’action civile. “Pas de condamnation à l’encontre de l’ONCF, le juge ayant demandé des expertises médicales sur les ‘victimes blessées’ avant de se prononcer”, explique Medias24. “La prochaine audience est fixée au 7 mai pour continuer le volet civil de l’affaire”, nous indique Mehdi Sabik.

article suivant

Droits TV CAF : un marché injustement attribué, et un contrat à “durée indéterminée” (5/5)