Après l'arrivée d'Ahmidouch, “stand-by” sur la collecte des déchets

Le contrat de la gestion déléguée des deux sociétés chargées de la collecte des déchets et du nettoyage de Casablanca n'est pas entrée en vigueur le 15 mars comme prévu. Explications.

Par

Saïd Ahmidouch, ancien DG de la CNSS © Yassine Toumi/TELQUEL

Le problème de la collecte des déchets ménagers à Casablanca n’est pas encore clos. Selon une source au Conseil de la ville de la métropole, le nouveau wali de la région Casablanca-Settat a donné ses instructions pour mettre ce dossier en stand-by. Cela intervient quelques jours avant l’entrée en vigueur du contrat de gestion déléguée de collecte des déchets scellé le 21 février entre le Conseil de la ville et les deux nouveaux délégataires, l’entreprise française Derichebourg et la société libanaise Averda. “Les deux entreprises devaient entamer leurs missions le 15 mars, avant que ce dossier ne soit bloqué par le wali”, confie notre source. Contacté par TelQuel, le wali de Casablanca nommé le 18 février réfute le terme de “blocage”. Il affirme qu’il “prend actuellement connaissance” de toute une série de dossiers qu’il a “besoin d’étudier en profondeur avant de prendre les bonnes décisions”. Sa décision sur le…

article suivant

19 septembre : 40 décès et 2.552 nouveaux cas de contaminations au coronavirus