Les Affaires étrangères enquêtent après une plainte pour harcèlement sexuel contre un ambassadeur

Les Affaires étrangères enquêtent après une plainte pour harcèlement sexuel contre un ambassadeur

Le ministère des Affaires étrangères a dépêché ce 14 janvier une mission d’inspection à l’ambassade du Maroc à Accra, après avoir reçu une plainte pour harcèlement sexuel formulée par une agente locale, JFB, à l’encontre de l’ambassadeur marocain Mohamed Farahat.

Par

Le ministère des Affaires étrangères à Rabat Crédit: MAP

Deux inspecteurs de l’inspection générale du ministère des Affaires étrangères et une cadre des affaires consulaires et sociales quittent Rabat ce 14 janvier en direction de l’ambassade du Maroc à Accra, la capitale du Ghana, après que le ministère a reçu une plainte pour harcèlement sexuel à l’encontre de l’ambassadeur sur place. « Ils écouteront tout le monde pendant trois jours et reviendrons avec des recommandations, » explique une source autorisée au ministère. « Nous avons pris soin qu’une femme fasse partie de la délégation compte tenu de la nature de l’affaire, » précise notre interlocuteur.

Dans une lettre datée du 4 janvier, adressée à la direction des ressources humaines du ministère et dont TelQuel détient copie, JFB, une agente locale employée à l’ambassade depuis septembre 2017 accuse l’ambassadeur Mohamed Farahat de l’avoir « harcelée sexuellement à deux reprises en l’espace de deux semaines ». JFB détaille ainsi deux scènes dans le bureau de l’ambassadeur en date du 11 et 20 décembre 2018.

JFB indique également à la direction des ressources humaines qu’elle démissionne, « mais qu’elle espère qu’en signalant cet incident de futurs harcèlements seront évités. »

Dans une autre lettre datée du même jour et adressée à l’ambassadeur Mohamed Farahat, dont TelQuel détient également copie, JFB annonce en effet sa démission de son poste à l’ambassade regrettant « que la personne auprès de laquelle nous devrions pouvoir trouver refuge en cas de harcèlement par nos collègues de l’Ambassade est précisément celle responsable de ses agissements sans scrupules ».

Mohamed Farahat a été nommé pour son premier poste d’ambassadeur à Accra en avril 2018. Outre des postes de responsabilité au ministère, il avait auparavant été chargé d’affaires à l’Ambassade du Maroc en Centrafrique (1986-1994), chef de mission à l’ambassade du Maroc en Chine (2007-2011) et chef de mission adjoint à l’ambassade du Maroc en France en 2017.

Ni la plaignante et ni l’ambassadeur n’ont pu être joints dans l’immédiat.

article suivant

Meghan Markle et le Prince Harry sont arrivés à Casablanca... avec près d'une heure de retard

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.