Bachir Demnati, l’œuvre ressuscitée – Telquel.ma

Bachir Demnati, l'œuvre ressuscitée

De 1962 à 1978, il comptait parmi les peintres les plus remarquables de la scène marocaine. Ayant mis brusquement fin à sa carrière artistique, son nom s'est peu à peu effacé des mémoires. Une délicate exposition vient, aujourd'hui, nous rappeler son avant-gardisme so seventies. Story.

Par

Collage sur plexiglas datant de 1976. 
Ce vocabulaire purement géométrique,
 dans lequel alternent courbes et lignes droites, 
et cette palette acidulée, combinant judicieusement 
des couleurs complémentaires, sont caractéristiques d'un certain art cinétique, alors très en vogue. Crédit: PHOTOS COMPTOIR DES MINES GALERIE

C’est une histoire curieuse. Une histoire touchante. Nous sommes en 2015. Hicham Daoudi, le marchand d’art et galeriste que l’on connaît, est penché, comme à son accoutumée, sur de vieux documents — ces quelques traces, parfois infimes, souvent éparses, qu’il s’applique à récolter et à tisser ensemble pour combler, autant que peut se faire, les innombrables trous d’une histoire de l’art moderne marocain dont les principales pages restent encore à remplir. Il scrute une photo prise à Tétouan vers 1971. Une belle brochette d’artistes. Il y a là Melehi, Chebâa, Meghara, Hassani, Bennani, Slaoui, Kacimi, Ben Cheffaj, et… un monsieur élégant — le seul en costume cravate — qu’il n’arrive pas à identifier.

Qui c’est ? Piqué, Daoudi passe plusieurs coups de fil. C’est Mohamed Melehi qui répond le mieux à la question. Oui, il a très bien connu Bachir Demnati. Non, aucun lien de parenté avec le célèbre peintre Amine Demnati. Oui, c’était un excellent peintre, parmi les plus modernes et les plus pointus de l’époque. Le premier à peindre sur cette nouvelle matière qu’était alors le plexiglas. Il était également un des cofondateurs de l’Amap.

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Machbous humain : une Marocaine arrêtée aux Emirats pour avoir cuisiné les restes de son petit-ami

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.