L’homme du train – Telquel.ma

L’homme du train

Par Aicha Akalay

A ce jour, l’unique responsabilité engagée après l’accident ferroviaire de Bouknadel du 16 octobre est donc celle du conducteur, Larbi Rich. À la justice de statuer sur la culpabilité ou non de l’homme, poursuivi en état de détention pour homicide et blessures involontaires. Il lui est reproché un excès de vitesse : le TNR 9 roulait à une vitesse supérieure à 157 km/h sur un aiguillage où la vitesse est limitée à 60 km/h. Seulement, les choses sont un peu plus complexes que cela, et nous devons à Médias24 un éclairage précieux. Nos confrères ont épluché les 130 pages du rapport d’enquête de la Gendarmerie royale qu’ils ont obtenu en exclusivité. Grâce à leur travail méticuleux, professionnel et salutaire, ils ont soulevé les zones d’ombre de cette affaire. “‘Excès de vitesse’, cela peut être une responsabilité du conducteur ou une responsabilité de la signalisation”, interpellent les journalistes du média électronique. À partir des éléments du rapport — à lire sur Médias24 —, impossible d’affirmer que la signalisation a fonctionné. Le conducteur du train soutient justement le contraire. Des témoignages le.

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

100 % des Africains de moins de 5 ans respirent un air pollué

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.