Zakaria Boualem et la légalisation

Par Réda Allali

Au moment où le Canada, comme la Californie, décident tranquillement de fumer des joints en quantités industrielles, nous persistons à refuser de les leur vendre. C’est avec une certaine émotion que Zakaria Boualem vous annonce que le Canada vient de légaliser le commerce et la consommation de cannabis. Ils n’ont même pas pris le soin d’invoquer un quelconque prétexte thérapeutique, cette franchise les honore. Observer un pays de cette dimension s’autoriser en toute bonhomie à s’enfumer la tête est un spectacle remarquable, les amis. Il paraît que les bureaux de vente ont été assaillis en pleine nuit, et qu’après une journée à peine, les stocks étaient déjà épuisés. Notre héros a lu un article sur le sujet qui décrivait les monumentales sommes d’argent que représente ce marché. Il est bien entendu incapable de vous les rapporter : passé un certain nombre de zéros, tout devient virtuel dans son cerveau, même s’il n’est pas embrumé. Par contre, il a très bien compris que tout cet argent allait nous passer sous le nez, encore une fois. Au moment où le Canada, comme la Californie,…

article suivant

Effondrement