Le FIFM rend hommage à Agnès Varda et Robin Wright

L'actrice américaine Robin Wright et la cinéaste française Agnès Varda se verront remettre une "Etoile d'or" lors de la prochaine édition du Festival international du film de Marrakech  qui aura lieu du 30 novembre au 8 décembre prochains.

Par

Agnès Varda à gauche et Robin Wright à droite. © Rosalie Varda, photo Agnès Varda.

Les contours des hommages de la prochaine édition du Festival international du Film de Marrakech se précisent. Après Robert De Niro, le Festival international du film de Marrakech  rendra hommage à deux importantes figures du cinéma : la réalisatrice Agnès Varda et l’actrice américaine Robin Wright. Pour l’ensemble de leurs œuvres, les deux femmes de cinéma se verront remettre une « Etoile d’or » à l’occasion de la prochaine édition du FIFM dont le coup d’envoi sera donné le 30 novembre prochain.

La première a commencé par faire de la photographie, avant de s’engouffrer dans le monde du cinéma dès les années cinquante. Elle se fait d’ailleurs remarquer avec son premier long-métrage « La pointe courte » (1955) dont le montage a été confié au réputé cinéaste français Alain Resnais. Qu’elle soit associée à la bande de la nouvelle vague (Éric Rohmer, Jean Luc Godard ou François Truffaut…) ou celle de la Rive Gauche (Chris Marker, Alain Resnais…), Agnès Varda a marqué son temps.

Au début des années 2000, la réalisatrice s’est consacrée aux arts visuels. Après avoir vu son travail exposé en 2006 par la Fondation Cartier, Agnès Varda a ensuite collaboré avec le street-artist JR dans le cadre du projet « Visage, Villages » (2017) qu’elle a réalisé. « J’ai aimé Marrakech avant que le festival n’existe, mais l’ajout du cinéma me rend encore plus heureuse de revenir et de rencontrer la communauté de cinéastes et cinéphiles marocains et internationaux », a déclaré l’artiste de 90 ans aux organisateurs du festival.

Avec le succès mondial et retentissant de la série « House of Cards », on ne présente plus Robin Wright. Si au début elle tenait le rôle de la compagne d’un homme politique machiavélique (interprété par Kevin Spacey), elle s’est imposé au fil des saisons comme le personnage clé de la série. Avant même l’avènement du mouvement #metoo, l’actrice a revendiqué l’égalité salariale avec Kevin Spacey (qui sera finalement écarté de la 6e et dernière saison de la série après avoir été éclaboussé par des accusations d’agressions sexuelles). Robin Wright n’a pas attendu House of Cards pour faire ses preuves dans le milieu du cinéma.

Elle a notamment joué dans des films réalisés par son ex-mari, Sean Penn, comme « Crossing Guard » (1995)  ou encore « The Pledge » (2011). En 2011, elle campait le rôle d’Erika Berger dans le célèbre de « The Girl with the Dragon Tatoo » de David Vincher et a, plus récemment joué le rôle du Lieutnant Joshi dans « Blade Runner 2049 » (2017). Dans une déclaration au FIFM, l’actrice s’est dite « ravie de visiter le Maroc et reconnaissante d’avoir l’occasion de découvrir la culture marocaine et de profiter d’un si bel endroit ».

article suivant

Assemblée générale de l’ONU : avec El Othmani en porte-drapeau, le Maroc entame un ballet diplomatique virtuel