Deux Maroco-Canadiens font leur entrée au parlement québécois

Moncef Derraji et Marwa Rizqy sont deux Canadiens d'origine marocaine qui font leur entrée au parlement du Québec. Ils ont été élus sous la bannière du Parti libéral québécois.

Par

Moncef Derraji et Marwa Rizqy

Deux Canadiens d’origine marocaine ont fait leur entrée au parlement québécois lors des élections organisées le lundi 1er octobre.

Né à Marrakech, Moncef Derraji réside avec sa famille au Québec depuis de nombreuses années. PDG du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ) depuis septembre 2015, il a travaillé près de 14 ans dans le secteur pharmaceutique au sein de deux multinationales au Canada et au Maroc.

Il mentionne également sur sa page de campagne qu’il détient depuis juin dernier son titre « d’Administrateur de sociétés certifié (ASC) » et qu’il « siège sur plusieurs conseils d’administration, dont celui de Retraite Québec et de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT) ». Une campagne qui s’est bien passée, puisqu’il est arrivé premier dans la circonscription de Nelligan avec plus de 22.000 suffrages.

Au Maroc, Mocef Derraji, est bien connu dans la sphère des affaires et à la CGEM avec laquelle il a mené à bien plusieurs missions économiques.

à lire aussi

Contrairement à Moncef Derraji, Marwah Rizqy est née et a grandi à Montréal. Elle est titulaire d’un doctorat en droit fiscal à l’Université de Floride et d’une maîtrise en fiscalité internationale de la même faculté. Membre de l’Association de planification fiscale et financière, de la Fondation canadienne de fiscalité ainsi que de l’Association fiscale internationale, elle est actuellement professeure à l’Université de Sherbrooke après être passée par plusieurs entreprises canadiennes et multinationales.

Sur sa page de campagne, Marwah Rizqy se présente comme une « ardente défenseure des emplois et des entreprises du Canada qui (a) fait des enjeux relatifs à l’équité fiscale (son) cheval de bataille ».

Marwah Rizqy est lauréate de plusieurs prix pour son engagement. Dans sa circonscription de Saint-Laurent (un arrondissement de Montréal), elle a remporté plus de 18.000 voix.

article suivant

Maroc-Israël : 22 millions de dollars de drones kamikazes pour les FAR