Madrassat El Mouchaghibine

Madrassat El Mouchaghibine

Par Aicha Akalay

Sur les clichés, que des bouilles enjouées. Mais aucun responsable public à leurs côtés. C’est ainsi, ici. A l’heure de la rentrée, lorsque les bancs de l’école publique reçoivent les écoliers pour une nouvelle année, l’éducation ne semble plus être une priorité. Sous d’autres cieux, chefs d’Etat, présidents, ou premiers ministres accompagnent les petites graines d’avenir le premier jour de la rentrée. Dans un pays où l’éducation est un naufrage, le coup de com’ aurait été apprécié et son interprétation aurait pu aider. Pour la symbolique, il faudra donc repasser. Et.

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Nasser Zafzafi arrête sa grève de la faim

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.