Saham-Sanlam, menaces sur Mawazine... les indiscrets de la semaine

Saham-Sanlam: pourquoi ça traîne

Assurances. Où en est la vente des assurances Saham pour plus d’un milliard de dollars au Sud-Africain Sanlam ? Officiellement, le dossier de transfert d’agrément est en cours d’instruction à l’ACAPS (Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale). Après une rencontre préliminaire entre les assureurs et l’autorité de tutelle, le dossier a été déposé en avril, un mois après l’annonce du “coup du siècle” de Moulay Hafid Elalamy le 8 mars. Deux mois après le dépôt, Hassan Boubrik, seul à trancher sur le transfert d’agrément en tant que directeur général de l’ACAPS, n’a pas encore donné son aval. Or, la loi prévoit un délai de 30 jours. “Procédure normale du côté de l’ACAPS”, “pas de signaux de frein perçus chez Saham”, affirment nos interlocuteurs de part et d’autre. La latence s’expliquerait par le fait que le délai de 30 jours est remis à zéro à chaque nouvelle demande de document supplémentaire par l’ACAPS. D’une extrême prudence, les intéressés affirment qu’aucune date n’est prévue pour le…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés