Stroc Industrie, mauvaise gestion ou faillite organisée? – Telquel.ma

Stroc Industrie, mauvaise gestion ou faillite organisée ?

Comment expliquer la descente aux enfers de Stroc Industrie, qui est actuellement menacée de redressement judiciaire? Si le PDG, Nabil Ziatt, plaide des “erreurs de choix suite à la crise sociale de 2011”, certains salariés, qui ne sont plus payés depuis des mois, envisagent une plainte pénale sur le fondement de la banqueroute.

Par

Le résultat net de Stroc en 2017 affiche une perte de 104,5 millions de dirhams et la valeur boursière a chuté de plus de 92% depuis son introduction à la Bourse de Casablanca. Crédit: Alain TENDERO pour Vinci- ASF

Je crois toujours que je peux sauver l’entreprise”, tonne Nabil Ziatt, PDG de Stroc Industrie. Pourtant, la situation est catastrophique pour la société de travaux de réalisation d’ouvrages et de construction industrielle qu’il a fondée en 1989. Le résultat net en 2017 affiche une perte de 104,5 millions de dirhams et la valeur boursière a chuté de plus de 92 % depuis son introduction à la Bourse de Casablanca en 2011.

A la demande d’un ancien cadre, le tribunal de commerce de Casablanca a entamé une procédure d’entreprise en difficulté et décidé, le 7 juin, de la nomination d’un expert qui devra être payé par Stroc. “Cela veut dire que le tribunal a pris acte du fait que l’entreprise est en grande difficulté”, analyse l’avocat des salariés, Me Youssef Chehbi. Les conséquences sont dramatiques pour le millier de salariés, les petits porteurs, mais aussi la société Handassa, filiale à 80 % rachetée juste avant l’entrée en Bourse, que Stroc a entraînée dans sa chute.

Pourtant, Stroc affichait de belles perspectives et un plan d’investissements ambitieux lors de son introduction en Bourse. Comment en est-on arrivés là, alors que.

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Mohammed VI à Marrakech pour la réhabilitation des médinas du Royaume

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.