Le changement, maintenant

Par Aicha Akalay

Le ciel Maroc est brumeux. Chaque jour, une ripopée de rumeurs, d’accusations, de contre-feux allumés ou supposés, nous irrite tous le gosier. Elle n’aurait eu aucune prise si la confiance ne vacillait pas et si l’incertitude ne régnait pas. Mais l’anxiété est collective et, sur ce terreau fertile, les théories les plus folles bourgeonnent et croissent. A défaut d’avoir un cap, le royaume s’enlise dans une dynamique dangereuse. Une dynamique qui consiste à voir derrière chaque difficulté ou crise un complot qu’il faut vigoureusement dénoncer, s’exonérant au passage de regarder les failles de plus près. Pire, l’Etat — Palais et gouvernement — est parfaitement au fait de ce qui ne va pas, il est tout simplement résigné. Parfois même dépassé.

Lorsqu’une collecte de 350 dirhams dans un café en plein Hirak du Rif peut alimenter une accusation d’“incitation contre l’unité territoriale du.

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

3 bonnes raisons de consommer de la grenade

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.