Changements d'heure pour ramadan, quels impacts ?

Alors que l'Union européenne envisage de supprimer le changement d'heure, le Maroc est repassé à l'heure légale dans la nuit du 12 au 13 mai, pour ensuite revenir à l'heure d'été à la fin du mois de Ramadan. Ces variations peuvent-elles avoir un impact sur notre quotidien ? Tour d'horizon.

Par

Le Parlement européen a lancé une étude, début février, afin d'évaluer la pertinence du changement d'heure, et notamment ses conséquences sur la santé. Crédit: Guillaume Souvant/AFP

En l’espace de 4 mois et demi le Maroc changera trois fois d’heure, soit une fois toutes les six semaines. Passé à heure d’été le dimanche 25 mars, le Maroc est repassé à l’heure légale ce dimanche 13 mai à 3 heures du matin, et reviendra à l’heure d’été à l’issue du mois de ramadan. Ces nombreux changements, dans un court délais, bouleversent notre quotidien et, cumulés aux habitudes ramadanesques, ont un impact sur notre santé.

Tout commence au travail

Ces changements rapides impactent par exemple un secteur économique, celui de l’offhsoring, comme nous l’explique Saloua Karkri-Belkeziz présidente de la Fédération des nouvelles technologies de l’information, des télécommunications et de l’offshoring (APEBI). « Une heure de décalage c’est supportable, deux heures ça devient difficile. Si les employés du secteur débutent leur journée de travail à 9 heures, il est déjà 11 heures en Europe. Nous sommes obligés d’adapter nos horaires et de faire venir les gens plus tôt, » explique la responsable. Aux changements d’horaires viennent s’ajouter les habitudes du mois de ramadan qui mettent aussi à mal le secteur.  « Durant le ramadan, les Marocains ont pour habitude de veiller. Le lendemain de ces nuits veillées, la productivité n’est pas toujours au rendez-vous d’autant que leur journée débute plus tôt ».

Au delà de l’offshoring, la question du sommeil est un problème récurrent durant le mois de ramadan, comme nous l’explique Dr Fouzia Kadiri, présidente de la Société marocaine de médecine du sommeil : « Durant le mois de ramadan, le grand problème qui se pose est celui du manque de sommeil. Des études faites dans différents pays musulmans ont montré qu’on perd 1H30 de sommeil par jour, et c’est cela qui est néfaste pour la santé. Par ailleurs, beaucoup de personnes inversent leur rythme du sommeil pour veiller toute la nuit et s’endormir pendant le jour et cela détraque l’horloge biologique. Le sommeil, le jeûne, ramadan ou le travail, tout est affaire de discipline ».

Une affaire d’hormones

En plus du sommeil, le changement d’heure impacte également l’alimentation. « Le changement d’heure cause des perturbations du sommeil qui impacte la résistance du corps à l’insuline, ce qui signifie qu’il emmagasine plus de calories sous formes de gras. Qui plus est, le corps secrète moins d’hormone leptine, responsable de la sensation de satiété et sécrète plus d’hormone ghrelin qui augmente la sensation de faim, »  explique la consultante en nutrition holistique et hypnothérapeute, Nada El Hachimi.

Par conséquent, le changement d’heure affecte l’alimentation car « la volonté est diminuée. Il est donc plus difficile de résister à un aliment riche en sucre« . Pour la consultante en nutrition holistique et hypnothérapeute, le meilleure solution pour permettre au corps de ne pas être affecté par le changement d’heure serait de « prévoir plusieurs jours à l’avance de se réveiller chaque jour 15 minutes plus tôt ou plus tard, dépendamment du cas, afin que le corps ne subisse pas un changement trop brusque ».

Impact psychologique

Censé faciliter le jeun durant le mois de ramadan, le changement d’heure n’a en fait pas de réel impact sur le corps d’un jeuneur  à en croire Nada El Hachimi : »cela ne change pas grand chose car le nombre d’heures de jeûne reste le même. Cependant, psychologiquement, il est plus encourageant de se dire qu’on va rompre le jeûne à 19h au lieu de 20h. Aussi, vu que le travail et l’école se terminent généralement plus tôt durant ce mois sacré, cela veut dire que le temps d’attente entre le travail et la rupture du jeûne est moindre. »

La consultante en nutrition holistique et hypnothérapeute affirme aussi que ces changements d’heures peuvent avoir des effets sur notre corps au delà de notre simple santé physique : « A part l’impact sur notre alimentation, le changement d’heure a aussi un impact sur notre créativité, notre état émotionnel et même notre tolérance à la douleur. Notre patience aussi peut être plus réduite et on peut se sentir moins alerte. Il vaut mieux donc prendre ses précautions lorsque doit conduire ou manipuler de la machinerie lourde. »