L’épreuve du feu

L’épreuve du feu

Par Aicha Akalay

Les réseaux sociaux se mobilisent pour faire pièce à Aziz Akhannouch. Caricatures, vidéos humoristiques ou d’insultes… tout y passe pour faire du ministre de l’Agriculture le coupable désigné dans une campagne de boycott populaire. Les quelques voix qui tentent d’apporter de la contradiction à ce lynchage général sont tout de suite accusées d’être arrosées par les nombreux billets bleus d’un chef de parti au compte bien garni. S’il faut écouter le message envoyé à travers cette campagne, comprendre le malaise qu’elle exprime, il faut tout autant se méfier des.

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

La Hongrie et l’Iran, trouble-fêtes de la Conférence de Marrakech sur la migration

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.