Gouvernement des affaires courantes

Par Aicha Akalay

En faisant dérouler la liste des noms de celles et ceux qui composent le gouvernement, comme nous, vous risquez d’être effarés. Ils sont nombreux à être inconnus et muets. Que font-ils pour servir le citoyen depuis un an ? C’est un mystère que nous n’avons pas réussi à percer. Aucune déclaration publique. Aucune initiative lancée. Lors de l’épreuve de la reddition des comptes, ils s’en sortiront sûrement en invoquant la discrétion. Contentons-nous des gros portefeuilles, alors que le gouvernement Saâd-Eddine El Othmani souffle sa première bougie.

“A l’instar du Maroc qui se cherche un cap, El Othmani est perdu. Toujours dans la gestion, jamais dans l’action”

Aïcha Akalay
Le chef d’orchestre est travailleur, mesuré, appliqué et de bonne volonté. Il gère les affaires courantes au mieux de ce qu’il peut. Sa communication — qui reste strictement institutionnelle — est soignée. Mais comme le Maroc qui se cherche toujours un cap, El Othmani est perdu. Il est dans la gestion, jamais dans l’action. Quelle proposition nous fait-il pour inscrire le Maroc dans un développement plus inclusif ? Une énième commission ? Très, très loin des enjeux. Le Chef…

article suivant

Cinq voitures qui roulent des mécaniques à l'Auto expo 2018