Game of Thrones patronal

Par Mehdi Michbal

Les élections de la CGEM ressemblent à la série Game of Thrones. La belle mise en scène en moins. Deux candidats sont en course pour un poste, mais, en réalité, ce sont des clans politiques qui s’opposent. Bien plus que des enjeux business ou économiques, ce sont des enjeux de pouvoir qui semblent se jouer sous nos yeux. En tout cas en coulisses. Dans ce qui bruite dans les couloirs. Mezouar serait, selon ces fameux bruits, le candidat d’El Himma. Et Marrakchi celui de Majidi. “Non”, rétorquent d’autres, sûrs de leur version et de leurs sources de première main : “Marrakchi est soutenu par El Himma et Majidi réunis”. Ah bon ! “El Himma n’a rien à voir dans tout cela”, balancent d’autres. Qui sponsorise l’ex-patron du RNI alors ? “C’est Akhannouch”, nous dit-on. Ok. Mais depuis quand Ssi Aziz s’oppose-t-il aux deux plus proches collaborateurs du roi ? “Il a pris la grosse tête”, justifie-t-on. Voilà donc à quoi ressemblent aujourd’hui les débats préélectoraux de la principale organisation patronale du pays. On ne cherche pas à savoir ce que…

article suivant

La RAM réalise un résultat net de plus de 100 millions de dirhams en 2016-2017