Back to business

Par Aicha Akalay

On entend beaucoup cette question : pourquoi le roi ne rentre-t-il pas au Maroc ? On n’écrit pas toujours ce qu’on entend. Fort heureusement. Mais cette interrogation dit beaucoup du désarroi qui s’installe. Le roi a subi une opération du cœur, une période de convalescence lui a été prescrite. Néanmoins, l’absence de notre chef d’État n’est pas comprise et elle inquiète. Alors que la presse internationale s’empare du sujet, au Maroc c’est sur WhatsApp qu’il est abordé. Les liens des articles sur le roi sont partagés massivement, le plus souvent accompagnés d’émoticônes circonspects. Dans ces contenus qui circulent, il y a à boire et à manger. Beaucoup de théories, certains off attribués à des proches du Palais, et des mots qui effraient le royaume.

Chez nous, dans nos journaux, ce sujet ne peut être abordé avec légèreté. Le roi est un chef d’Etat, un symbole, le représentant d’un bien.

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

La RAM réalise un résultat net de plus de 100 millions de dirhams en 2016-2017

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.