Claye Edou, le crayon noir du cinéma d'animation

Ancien contrôleur de gestion, le jeune réalisateur était à Meknès pour présenter "Minga et la cuillère cassée", premier long-métrage d’animation 100% camerounais, en compétition officielle au FICAM. Rencontre avec un afro-optimiste.

Par

Rien ne prédestinait Claye Edou, 39 ans, à réaliser le premier film d'animation camerounais. Crédit: Yassine Toumi / TelQuel

Avec sa petite silhouette et son sourire communicatif, Claye Edou ne passe pas inaperçu au Festival international du cinéma d’animation de Meknès (FICAM). Feignant la surprise quand un lycéen marocain lui demande une dédicace, ému quand un spectateur lui fait un commentaire sur son premier film d’animation, Minga et la cuillère cassée, ou préférant parler des films des autres quand on lui pose des questions sur le sien, l’homme détonne par sa simplicité et sa bonhommie. Mais, surtout, Claye Edou est, à 39 ans, le premier à avoir réalisé un long-métrage d’animation 100% camerounais.

Minga, l’orpheline

Le film s’inspire de “La Cuillère Cassée”, tirée de l’ouvrage Contes du Cameroun, longtemps enseigné dans ce pays.Crédit: DR
Réglé comme une horloge, Claye Edou arrive pile à l’heure pour notre rendez-vous…
Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés

Rejoignez la communauté TelQuel
Vous devez être enregistré pour commenter. Si vous avez un compte, identifiez-vous

Si vous n'avez pas de compte, cliquez ici pour le créer