Loveland

Par Fatym Layachi

Cette semaine, l’amour a été sur toutes les lèvres et toutes les pubs. Tu as eu droit à une vingtaine de textos t’annonçant de super promos de chocolat, tu as été invitée à boire du thé dans lequel flottaient des boutons de roses séchées dans des bijouteries qui espéraient te faire rêver au point d’y envoyer ton potentiel mec faire son shopping d’amoureux transi ou culpabilisant. Tu as vu défiler sur les réseaux sociaux des menus de restos qui déclinaient l’amour à toutes les sauces, allant du safran pimenté au macaron à la framboise en passant par des verrines aux fruits de la passion. Tu as vu tellement d’images de petits cœurs que tu risques d’être écœurée de la couleur rouge jusqu’à la prochaine fashion week. C’est assez fascinant de voir comment la Saint-Valentin a pris de l’ampleur dans le plus beau pays du monde. D’ailleurs, ici, la Saint-Valentin c’est comme l’Aïd El Kébir, ça se souhaite. De la même manière que tu présentes tes vœux en janvier, là aussi tu dois dire bonne fête de l’amour aux gens. Même…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés