Quand Abdelilah montre la lune...

Par Aicha Akalay

Que de bruit autour de l’intervention de Abdelilah Benkirane lors du 6e congrès national de la jeunesse du PJD. A croire qu’il leur avait tous manqué, à cette classe politique inerte et ses commentateurs à qui l’on donne de moins en moins de grain à moudre. Mais le bruit, comme toujours, est une nuisance. Parfois, il conduit à la surdité. En s’attaquant au patron du RNI, allié du PJD au gouvernement, l’ex-chef des islamistes chercherait à affaiblir l’actuel chef, a-t-on interprété. Saâd-Eddine El Othmani n’a en réalité pas besoin de Benkirane pour cela. Autre reproche : Benkirane aurait été indigne en s’attaquant au physique de Driss Lachgar qu’il a comparé à un “sumo”. L’auteur de l’image rappelle qu’il n’est pas mince non plus. Tout cela est en réalité périphérique. Benkirane nous a habitués à des joutes politiques bien senties, de sacrées bonnes blagues, et parfois quelques.

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Six morts après la collision entre un train et un véhicule léger à Tanger

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.