Document : la circulaire de la DGI qui épargne la presse digitale d'une taxe de 5 %

Suite à la mobilisation des annonceurs et des éditeurs de presse, la DGI a finalement décidé de ne pas appliquer la taxe-écran à la presse en ligne.

Par

Dans une note rectificative, rendue publique mercredi 7 février, la Direction générale des impôts (DGI) confirme que l’élargissement de la taxe-écran à la publicité digitale ne s’appliquera finalement pas aux éditeurs de presse, mais seulement aux diffuseurs.

« La taxe concernera tout support TV et de diffusion internet qui utilise les nouvelles technologies pour les diffusions. Cette taxe concerne notamment toute diffusion en streaming, les web TV, ainsi que les publicités diffusées sur les sites d’hébergement de vidéos tels que YouTube…« , peut-on lire dans la note publiée ce mercredi.

Dans le paragraphe suivant, le texte ajoute que « les annonces publicitaires sur des panneaux électroniques fixes ou animés ainsi que les bannières qui ne reposent pas sur les techniques citées ci-haut ne rentrent pas dans le cadre des taxations de la publicité sur l’écran«  ; sous-entendus, les sites de presse en ligne.

Lire aussi : La taxe sur la pub digitale ne sera finalement pas étendue à la presse en ligne

La nouvelle est un soulagement pour les annonceurs et les éditeurs de presse en ligne qui, depuis la publication de la circulaire de la DGI mi-janvier, ne décolèrent pas, jugeant que l’élargissement de cette taxe, qui concernait jusqu’à fin 2017 uniquement les spots publicitaires diffusés à la télévision ou sur les écrans de cinéma, était une mesure « dangereuse, absurde et incompréhensible« .

 

Capture d’écran 2018-02-07 à 17.45.37

Lire aussi : Les médias, les annonceurs et les agences demandent la suppression de la taxe sur la pub digitale

Lire aussi : Comment la nouvelle taxe sur la pub digitale va asphyxier la presse en ligne au Maroc

article suivant

Le nouveau maillot du Maroc fait encore polémique

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.