Neuf migrants clandestins marocains secourus au large de la Tunisie

Les autorités tunisiennes ont annoncé, le 23 novembre, avoir secouru  22 migrants clandestins, dont 9 Marocains, au large de leurs côtes.

Par

Image d'illustration. © ANGELOS TZORTZINIS / AFP

Selon le ministère tunisien de la Défense, 22 immigrants clandestins originaires de la Tunisie, du Maroc, de l’Égypte, du Soudan, du Nigéria et du Bangladesh, ont été secourus au large de Zarzis, au sud-est de la Tunisie. Ces migrants avaient quitté le port de Boukamech, en Libye, pour regagner les côtes italiennes, précise la même source. Les plus nombreux étaient Marocains, au nombre de neuf, contre cinq Tunisiens, un Égyptien, trois Soudanais, un Nigérian et trois Bangladais. La même source ajoute que ces clandestins ont été remis aux gardes nationaux tunisiens du port de Zarzis pour l’ouverture de procédures juridiques.

Le même jour, dans la nuit, 18 clandestins tunisiens ont été secourus par la marine nationale, au large de Sfax, à 70 kilomètres des côtes, annonce le ministère tunisien de la Défense. Selon un communiqué du département, ce groupe était composé de 2 enfants, 3 femmes et 13 hommes.

1.652 migrants clandestins en 8 mois depuis la Tunisie

Lors des six premiers mois de 2017, 4.187 migrants marocains ont débarqué sur les rivages italiens, selon des statistiques diffusées par le ministère transalpin de l’Intérieur. Sur le million de migrants actuellement bloqués en Libye, figurent près d’un millier de Marocains. Au cours de cette même période, près de 1.500 Marocains ont emprunté avec succès le passage de Gibraltar vers l’Espagne.

Lire aussi : Quand le rêve européen des migrants marocains se brise en Libye

Selon un rapport réalisé par l’Observatoire maghrébin des migrations relevant du Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES), 1.652 personnes, dont 1.384 Tunisiens, ont été arrêtées pour migration non réglementaire au cours des 8 premiers mois de 2017, précise la MAP.

Pour le seul mois de septembre, 1.400 personnes ont atteint clandestinement les côtes italiennes selon l’organisation internationale des migrations (OIM). Les autorités italiennes ont enregistré une augmentation remarquable du nombre des migrants irréguliers arrivés en Italie depuis près de 3 ans.

En 2016, l’ONU avait fait état de la mort de plus de 5.000 migrants clandestins qui tentaient de traverser la Méditerranée pour gagner l’Europe, pour la plupart depuis la Libye.

Lire aussi : Exclusif : des migrants marocains réduits à l’esclavage en Libye

Lire aussi : Le ministère de la migration s’engage à venir en aide à un groupe de migrants marocains coincés en Libye

Lire aussi : 190 migrants clandestins marocains rapatriés de Libye

(Avec agences)

article suivant

L'éducation et le foncier prochaines cibles du programme de coopération Compact II

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.