Le congrès national du PJD prévu pour la première semaine de décembre

La date du congrès national du PJD a été actée au cours d’une réunion du secrétariat général du parti le 13 juillet, présidée par Abdelilah Benkirane.

Par

Crédit : Rachid Tniouni

Le 8e congrès national du parti de la justice et du développement (PJD) est fixé pour la première semaine de décembre. C’est ce qui ressort de la réunion du secrétariat général du parti islamiste tenue le 13 juillet à Rabat, selon une source au sein du parti. Afin de respecter la loi organique relative aux partis, ce congrès national doit se tenir avant la fin de l’année 2017.

Alors que la formation politique connait de vives tensions internes entre le chef du gouvernement et numéro 2 du parti Saad Eddine El Othmani et son secrétaire général Abdelilah Benkirane, la réunion s’est déroulée dans une ambiance « très normale« , selon la même source. « Nous avons également validé la procédure du choix des délégués du congrès. Elle sera présentée au conseil national de ce samedi devant les militants du parti, » rajoute ce membre du secrétariat général.

Cette réunion intervient en effet à la veille d’un conseil national extraordinaire du parti, prévu le 15 juillet. Le PJD se penchera sur l’adoption des projets relatifs au congrès national de la formation. Une commission préparatoire travaille actuellement sur la définition des conditions d’adhésion à ce congrès qui désignera le prochain secrétaire général.

Interrogé à l’issue de cette réunion par nos confrères du 360.ma sur la possibilité d’être reconduit à la tête du parti pour un troisième mandat, Abdelilah Benkirane a déclaré que « sa mission est terminée, sauf changement« . Une source du secrétariat général du parti confiait cependant à TelQuel que le secrétaire du général du PJD était « prêt à continuer » en cas d’amendement des statuts du parti.

Les mandats du secrétaire général du parti sont pour l’heure limités à deux par le règlement intérieur du parti. Pour qu’un changement statutaire soit adopté, il faut que le Conseil national soit saisi par le tiers de ses membres (90), par le secrétariat général du parti ou par le propre bureau du Conseil national – présidé par Saad Eddine El Othmani.

Lire aussi : PJD : un troisième mandat de Benkirane plus que jamais probable

Lire aussi : Le PJD tiendra un conseil national extraordinaire le 15 juillet

article suivant

El Othmani se prépare à réactiver le Conseil de la concurrence

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.