Le Mouvement populaire soutient les revendications du Hirak, mais craint leur "instrumentalisation"

Tout en soutenant les revendications sociales à Al Hoceima, le MP se dit inquiet d'une instrumentalisation du Hirak et s'inquiète d'une surenchère politique de la part de partis qu'il ne nomme pas.

Par

Mohand Laenser © Yassine Toumi

Le Mouvement populaire (MP) soutient les « revendications sociales et économiques légitimes » de la population d’Al Hoceima dans un communiqué du bureau politique relayé par la MAP ce mercredi 31 mai.

Le MP condamne par ailleurs « l’instrumentalisation » des manifestations par « certains individus » qu’il ne nomme pas, et qui auraient « des objectifs non déclarés, porteurs de danger pour la stabilité du Maroc et la cohésion et la solidarité de sa population« .

Le bureau politique du MP invite le gouvernement à poursuivre le « dialogue et la communication avec la population et ses représentants institutionnels« . Le parti de Mohand Laenser appelle également à « accélérer la réalisation des projets et programmes prévus dans plusieurs régions« . Il demande aussi un diagnostic des dysfonctionnements affectant les populations de ces régions, afin de ne pas voir « se reproduire ce qui s’est passé à Al Hoceima« 

Le MP salue au passage la « patience » et la « retenue » des autorités face aux « provocations de certains agitateurs« . Le parti de l’épi insiste en outre sur « l’application de la loi » à l’encontre de ces derniers, dans le «  respect total des droits de l’Homme « . Enfin, le MP souhaite que les « partis accomplissent leur rôle et assument leur responsabilité envers la population, loin de toute surenchère basse et quête de voix électorales « .

Contacté par Telquel.ma, le secrétaire général du MP avait reconnu la légitimité des revendications, tout en regrettant que les protestataires aient rejeté le dialogue avec les ministres qui se sont rendus à Al Hoceima. »L’État a émis son désir de dialoguer en dépêchant sur place plusieurs ministres et le fait de refuser de dialoguer est un problème« , avait -il estimé.

Lire aussi:Que pensent nos politiques du Hirak d’Al Hoceima ?

article suivant

Des vols de rapatriement pour les Marocains coincés en France, en Espagne et en Turquie