Le roi Mohammed VI en visite au Soudan du Sud

L'avion royal a atterri le 1er février à l’aéroport international de Juba avec à son bord une importante délégation ministérielle. Plusieurs mémorandums d’ententes devraient être signés entre les deux pays.

Par

Crédit : MAP

Le roi Mohammed VI est arrivé dans l’après-midi du 1er février à Juba pour une visite officielle au Soudan du Sud. Il a été accueilli à sa descente d’avion à l’aéroport international de Juba par Salva Kiir Mayardit, le président sud-soudanais.

Pour sa première visite dans le plus jeune État d’Afrique (indépendant depuis juillet 2011), le roi est accompagné du prince Moulay Ismaïl, de son conseiller Fouad Ali El Himma, et d’une importante délégation de ministres: Mohamed Hassad, Salaheddine Mezouar, Nasser Bourita, Mohamed Boussaïd, Nabil Benabdellah, Aziz Akhannouch, Moulay Hafid Elalamy et El Houssaine Louardi. L’inspecteur général des FAR, Abdelfatah Louarak, et le général de brigade Abdelkrim Mahmoudi sont aussi du voyage.

Déploiement d’un hôpital de campagne à Juba

La visite de Mohammed VI avait été prévue initialement le 20 janvier dernier avant d’être reportée. Le ministre de l’Information et porte-parole du gouvernement sud-soudanais avait annoncé une rencontre du roi avec le président Salva Kiir et plusieurs officiels sud-soudanais. Plusieurs mémorandums d’ententes devraient être signés entre les deux pays, d’après la même source.

Au lendemain de ce report, le Maroc avait de son côté annoncé le déploiement d’un « hôpital de campagne multispécialité de niveau II » au Soudan du Sud. Cet hôpital devait être déployé depuis le 23 janvier dans la capitale sud-soudanaise, avec « une capacité de 30 lits extensibles à 60 […] comprend 20 médecins spécialistes, 18 infirmiers et réalisera des prestations médicales dans différentes spécialités, dont la pédiatrie, la médecine interne, la chirurgie, la cardiologie, la traumatologie, la médecine dentaire, l’ophtalmologie et la médecine ORL« .

https://www.youtube.com/watch?v=7Tt23dT-t6A

article suivant

Le gouvernement suspend l'organisation des festivals et des manifestations culturelles