Somalie: 28 morts et 43 blessés dans une double explosion à Mogadiscio

Les islamistes radicaux du groupe Al Shabaab, affilié à Al Qaida, ont revendiqué sur leur compte Telegram une double attaque perpétrée dans la capitale somalienne.

Par

MaxPPP/EPA/SAID YUSUF WARSAM

Le groupe extrémiste Al Shabaab a revendiqué le 25 janvier deux explosions qui ont tué au moins 28 personnes et blessé 43 autres à Mogadiscio. Les auteurs de l’attentat ont fait exploser un camion-citerne devant les portes de l’hôtel Dayah, situé près du parlement, avant d’en prendre l’assaut. Un deuxième camion a explosé près de 15 minutes plus tard.

Le colonel Abdiqadir Hussein, un officier de police, a déclaré à Reuters que les forces de sécurité avaient finalement réussi à sécuriser le bâtiment. Les forces de sécurité somaliennes ont pu tuer cinq des assaillants. « Nous avons sauvé les gens et avons conclu l’opération à l’hôtel Dayah. Les forces de sécurité sont maintenant à l’intérieur de l’hôtel et nous donnerons plus de détails sur les victimes plus tard », a-t-il déclaré.

Al Shabaab, un groupe terroriste lié à Al Qaïda qui cherche à transformer le pays en un État islamique fondamentaliste, a mené des attaques répétées contre les cibles gouvernementales et militaires. En juin, des hommes armés ont pris d’assaut l’hôtel Nasa-Hablod, tuant au moins 14 personnes. Deux semaines auparavant, des hommes armés ont tué 15 personnes, dont deux députés, à l’hôtel Ambassador.

Alors qu’il a été évincé de la plupart de ses principaux bastions,le groupe Al Shabaab continue à mener des attaques mortelles dans de vastes régions du sud et du centre de la Somalie.

Plus tôt ce mois-ci, une bombe a explosé dans un restaurant de Mogadiscio et a tué trois personnes. Un kamikaze a fait exploser un véhicule chargé d’explosifs à un poste de contrôle de sécurité près de l’aéroport international de la capitale, tuant au moins quatre personnes. Cette explosion s’est produite à quelques centaines de mètres de la base principale de la Mission de maintien de la paix de l’Union africaine.

Les assauts d’Al Shabaab compromettent durablement les tentatives du pays de se reconstruire après des décennies de chaos. L’élection présidentielle, une étape-clé vers le rétablissement de la paix, a déjà été reportée à plusieurs reprises en raison des enjeux sécuritaires fragiles.

article suivant

[VIDÉO] Ouadih Dada passe “Au Tablier !” avec TelQuel