Le Maroc va fournir le Nigéria avec deux millions de tonnes d'engrais par an

Le Maroc et le Nigéria ont signé un partenariat portant sur la réalisation d’une plateforme pour la production d’engrais. Plusieurs autres conventions bilatérales ont été signées à cette occasion.

Par

Crédit: @GeoffreyOnyeama /Twitter

A l’occasion du déplacement de Mohammed VI au Nigéria,  un partenariat entre le groupe OCP et le groupe nigérian Dangote Industries Limited, portant sur le domaine des engrais a été signé le 2 décembre.  Ce dernier porte sur le développement d’une plateforme de production d’engrais au Nigéria, ainsi que d’une unité d’acide phosphorique commune entre les deux groupes, à Al Jorf, au Maroc.

« Nous avons aussi signé un accord à court et moyen termes avec l’Association des Producteurs et des fournisseurs des engrais du Nigéria, visant à sécuriser la fourniture d’engrais aux différents distributeurs de ce pays ouest-africain, en garantissant la fourniture par le Maroc de 2 millions de tonnes durant les trois prochaines années », a expliqué Mostapha Terrab, le PDG du groupe OCP-SA. Ces unités étaient « déjà » en phase de construction et seraient prêts « dans probablement un an et demi.»

Une batterie d’accords

Outre ce partenariat, plusieurs autres conventions bilatérales ont été signées, en présence de Mohammed VI et du président nigérian, Muhammadu Buhari. Un accord sur l’exemption des Visas pour les passeports officiels diplomatiques et de service, a notamment été convenu.

Un accord sur les services aériens, décidé entre le ministre des Affaires étrangères Salahaddine Mezouar et son homologue nigérian, Geofrey Onyeama a été signé. Un accord de coopération en matière de pêches maritimes et un mémorandum d’entente dans le domaine agricole ont également été signés entre le ministre de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, Aziz Akhannouch, et Audu Ogbeh, ministre nigérian de l’Agriculture et du Développement Rural. Enfin, un accord de coopération dans le domaine des énergies renouvelables, passé entre Mustapha Bakkoury, le président du directoire de MASEN et le ministère nigérian de l’Énergie, des Travaux publics et du Logement Babatunde Raji Fashola, a été trouvé.

Mi-novembre, le Maroc et l’Ethiopie, avaient déjà lancé un autre projet de réalisation d’une plateforme pour la production d’engrais à hauteur de 37 milliards de dirhams.  Pour le projet nigérian, aucune information quant au coût précis du projet n’a été cependant dévoilé pour l’heure.

Mohammed VI est arrivé au Nigeria avec une importante délégation, au soir du 1er décembre, dans le cadre de sa tournée africaine. Le ministre nigérian des Affaires étrangères Geoffrey Onyeama a annoncé, à cette occasion, dans une vidéo postée sur le compte Twitter de la présidence nigériane, que le projet de construction d’un gazoduc reliant le Nigeria au Maroc en longeant la côte ouest-africain, sera étudié lors de la visite royale, confirmant ainsi l’information publiée par le site marocain spécialisé Economie-entreprises.

article suivant

Exclu Qitab : "L’Idéologie Arabe Contemporaine", Abdallah Laroui réédité