La vraie histoire de l'exil de Mohammed V à Madagascar

Pour étouffer le désir d’indépendance du Maroc sous protectorat, le sultan Mohammed V est expédié par la France en Corse, puis à Madagascar. Il part en victime du colonialisme et revient en héros de la nation. Retour sur ces années d’exil.

Par et

En exil, Mohammed V s'inquiète pour l'avenir de ses enfants. Ici, avec Lalla Amina, dont la naissance est "la seule joie de son exil". Crédit: Agence Maradji

Article tiré de nos archives. Le 20 août 1953, la veille de l’Aïd El Kébir, 22h07. Un DC3 atterrit sur l’aérodrome de Campo del Oro à Ajaccio. Le sultan Mohammed Ben Youssef est à son bord, le prince héritier l’accompagne, le reste de la famille et sa suite sont aussi du voyage. Le vol a duré 7 heures dans un confort spartiate, militaire. La famille royale a fait Rabat-Ajaccio à bord d’un avion qui accueille en temps ordinaire les parachutistes de l’armée française.“Des policiers français chargés de notre surveillance passaient sans un regard, tenant à la main des sandwichs au jambon. Bref, ça sentait le troufion”, raconte Hassan II dans La mémoire d’un roi. C’est que le sultan n’est pas en voyage d’agrément. Bien au contraire. Il vient d’être destitué par la France. Une poignée d’heures plus tôt, des…

article suivant

Introduction en bourse : Aradei Capital reçoit le feu vert de l’AMMC