Des manifestations dans quatre villes contre la réforme des retraites

Des centaines de manifestants ont défilé contre la réforme des retraites à Casablanca, Fès, Tétouan et Agadir.

Par

Crédit : Rachid Tniouni

Quatre marches régionales ont été organisées, dimanche 23 octobre, à Casablanca, Fès, Tétouan et Agadir, à l’appel de la Coordination nationale contre la réforme des retraites, instance indépendante rassemblant les fonctionnaires opposés à cette réforme, adoptée le 20 juillet par la Chambre des représentants. Une réforme qui prévoit le relèvement de l’âge de départ à la retraite à 63 ans. « Ces manifestations précèdent une marche nationale dont la date sera bientôt décidée. Elle sera annoncée après la tenue de notre prochain conseil national » nous déclare Younes Errati, membre de la Coordination.

Lire aussi: Calculez vous-même votre retraite de fonctionnaire

Lire aussi: La réforme des retraites définitivement adoptée

À Casablanca et à Tétouan, les manifestants se sont contentés d’un sit-in après l’interdiction des manifestations. À Fès et à Agadir, plusieurs centaines de personnes ont défilé sans l’intervention des autorités. Globalement, ces mouvements n’ont pas été émaillés de heurts, contrairement à la marche nationale organisée par ladite instance, et qui avait été réprimée par les forces de l’ordre, le 2 octobre. Une intervention qui a fait une dizaine de blessés parmi les manifestants. À Casablanca, comme à Tétouan ou encore à Agadir, les marches étaient timides, avec la participation de quelques centaines de manifestants, en majorité des fonctionnaires, selon Younes Errati. À Fès, le nombre des participants a dépassé, selon les organisateurs, quelque 2 000 personnes.

La marche contre la réforme des retraites à Fès. Crédit DR
La marche contre la réforme des retraites à Fès. Crédit : DR