Un avocat demande de bénéficier également d'un terrain de l'Etat à bas prix

Un avocat demande de bénéficier également d'un terrain de l'État à bas prix

L'avocat Isaac Charia souhaite disposer d'un lot de terrain appartenant à l'État, étant lui aussi un « fonctionnaire de l'État. »

Par

L'avocat Isaac Charia. © DR

L’avocat Isaac Charia a demandé, lui aussi, de bénéficier d’un terrain appartenant à l’État à bas prix en réaction à la polémique concernant le wali de la région Rabat-Salé-Kénitra, Abdelouafi Laftit, qui a acquis un lot de terrain situé au quartier huppé de la route de Zaër à Rabat et appartenant au domaine privé de l’État pour 350 dirhams le m².

Dans une lettre adressée au directeur régional des domaines de l’État et de la propriété foncière de Rabat, et dont Telquel.ma dispose d’une copie, Charia demande « conformément à la Constitution de bénéficier, en tant que fonctionnaire de l’État, d’un terrain de 1 500 m² situé au Km 9 de la route de Zaër au prix de 350 dirhams le m² selon la somme définie par les ministères des Finances et de l’Intérieur. »

« Il n’y a pas que les walis qui servent l’État. Les agriculteurs, les médecins, les avocats, les ouvriers sont tous des fonctionnaires de l’État et ils ont le droit, comme le précise le communiqué conjoint des ministères de l’Intérieur et des Finances, de disposer d’un terrain appartenant à l’État avec le même prix », nous déclare Charia.

Pour cet avocat, habitué aux sujets polémiques, sa demande « n’est pas pour faire le buzz mais pour disposer de ses droits constitutionnels », nous déclare-t-il, le plus sérieusement du monde. « J’ai émis cette demande, mais si le directeur régional des domaines de l’État me répond par la négative, ce sera à la justice de trancher », conclut-il.

13710431_1812127359073714_4330410713785556502_o

Un terrain d’une superficie de plus de 3 700m2, aurait été acheté par le Wali, également gouverneur de Rabat, en son nom propre dans le cadre de l’exercice de ses fonctions. Cette information qui a suscité la polémique a fait réagir les ministres de l’Intérieur et des Finances qui ont publié, le 24 juillet, un communiqué où ils défendent la légalité de l’opération. Il s’agirait d’un « lotissement réservé aux fonctionnaires de l’État depuis l’ère Hassan II », précise le communiqué, qui regrette des tentatives de politiser l’affaire.

article suivant

Uber revient au Maroc en achetant Careem pour 3,1 milliards de dollars

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.