Un sit-in pour dénoncer l'arrestation des dé-jeûneurs du ramadan

Un collectif de jeunes marocains appelle à un sit-in devant le Parlement le 25 juin pour dénoncer l'arrestation des dé-jeûneurs du ramadan.

Par

McDonald's
Photo : DR

Un collectif composé de plusieurs citoyens marocains a prévu d’organiser un sit-in le samedi 25 juin devant le Parlement « pour dénoncer les détentions de plusieurs citoyens marocains au cours de ce mois pour avoir dé-jeûné en public pendant le ramadan et pour contester l’article 222 du code pénal qui criminalise le déjeuner en public pendant le ramadan » lit-on sur la page Facebook dédiée à la manifestation créée par le magazine Akaliyat. Le collectif compte réclamer la suppression de l’article qui pénalise les dé-jeûneurs avec des slogans « 222 out ».

L’article 222 du Code pénal dispose que celui qui est « notoirement connu pour son appartenance à la religion musulmane, rompt ostensiblement le jeûne dans un lieu public pendant le temps du ramadan, sans motif admis par cette religion, est puni de l’emprisonnement d’un à six mois et d’une amende de 200 à 500 dirhams ».

Cet appel au sit-in fait suite aux récentes arrestations de personnes ayant déjeuné en plein jour pendant la période de jeûne. Le 15 juin , un homme a été arrêté, à Rabat, pour avoir fumé une cigarette depuis la terrasse de son lieu de travail. Il a été interpellé par la police suite à un appel passé par un responsable des ressources humaines. Deux jours plus tôt, ce sont deux  hommes qui ont été arrêtés par les services de la police à Zagora pour avoir bu de l’eau en plein jour pendant le mois de ramadan.

article suivant

Turquie : Erdogan réélu président

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.