Zagora : Deux dé-jeûneurs condamnés à deux mois de prison avec sursis

Zagora : Deux dé-jeûneurs condamnés à deux mois de prison avec sursis

Des circonstances atténuantes ont été déclarées en faveur des deux jeunes dé-jeûneurs.

Par

Crédit : DR

Le verdict est tombé. Le tribunal de première instance de Zagora a condamné, jeudi 16 juin, les deux jeunes âgés respectivement de 18 et 20 ans, arrêtés lundi 13 juin à Zagora pour avoir bu de l’eau en plein jour de ramadan, à deux mois de prison avec sursis et à une amende de 500 dirhams, apprend-t-on d’une source locale.

Lire aussi : Zagora : Deux hommes poursuivis pour rupture du jeûne

« Des circonstances atténuantes ont été admises (…) la chaleur qui sévit à Zagora qui les a contraints à boire de l’eau, leurs déclarations devant la police, mais aussi les juges qui soutenaient que leur acte n’avait aucune portée idéologique ou politique » nous explique Hammou Zarrah, président du bureau local de la Ligue marocaine pour la défense des droits de l’Homme (LMDDH) à Zagora.

L’article 222 du Code pénal marocain punit la « rupture publique du jeûne (….) sans motif admis par [la religion musulmane] » pendant le mois de ramadan d’une peine pouvant aller jusqu’à six mois de prison ferme, et ce pour toute personne « notoirement connue pour son appartenance à la religion musulmane ». Le projet du nouveau code pénal prévoit une amende maximale de 10 000 dirhams, tout en maintenant les peines de prison.

article suivant

Baraka appelle de nouveau l’Exécutif à engager sa responsabilité

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.