Ali Anouzla innocenté dans l'affaire des déclarations sur le Sahara

Les charges ont été abandonnées contre le journaliste Ali Anouzla, poursuivi pour atteinte à l'intégrité territoriale.

Par

Ali Anouzla
Ali Anouzla. Crédit : Antony Drugeon

Première victoire pour le journaliste Ali Anouzla. Poursuivi pour «atteinte à l’intégrité territoriale», le journaliste a été innocenté le 24 mai par le tribunal de première instance de Rabat dans une des deux affaires pour lesquelles il est poursuivi. «C’est une décision juste et sage», commente MAbdelaziz Nouidi , l’avocat d’Anouzla.

Cette poursuite engagée contre le directeur du site d’information Lakome2.com vient suite à la publication en novembre 2015 d’un entretien avec le quotidien allemand Bild. Il lui est reproché alors d’avoir employé au cours de l’interview les expressions «Sahara occidental» et «Sahara occupé». Le journaliste s’était, pour sa part, défendu d’avoir utilisé ces termes, expliquant que «l’entretien s’est fait en arabe, et l’interprète a mal traduit (ses) propos ». Dans la foulée, le journal allemand a rectifié le tir en retirant les expressions

Outre cette affaire, Ali Anouzla fait toujours l’objet de poursuites dans le cadre de la loi antiterroriste. Il avait  comparu la dernière fois le 26 novembre 2015  devant le juge d’instruction. Le journaliste est poursuivi pour «apologie» et «incitation au terrorisme», après la publication en 2013 sur son site «Lakome» d’un article comportant un lien vers une vidéo d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) consacrée au Maroc.

article suivant

Le mandat de la Minurso prorogé pour une durée d’un an