L’extension de l’aéroport de Marrakech prête pour la COP22

L’extension de l’aéroport de Marrakech prête pour la COP22

Les travaux ont tardé mais Aziz Rebbah le promet, l’extension de l’aéroport Menara Marrakech sera prête avant la COP22.

Par

Crédit : calflier001/Wikipedia.

Les travaux de l’extension de l’aéroport de Marrakech ont pris plus de temps que prévu. Mais le ministre des Transports le promet à l’occasion du Marrakech Air Show : ils seront terminés avant la COP22 qui se tient en novembre dans la ville ocre. Une source autorisée au sein de l’Office national des aéroports (ONDA) nous précise que les travaux doivent même être terminés en juillet.

Cette extension doit permettre à l’aéroport Menara de passer d’une capacité de 6 millions de passagers à 9 millions de passagers par an. Lancés en 2011, les travaux ont pris beaucoup de retard puisque leur achèvement était initialement prévu pour 2014, avant d’être repoussé à mars 2015. D’après les chiffres communiqués sur le site de l’ONDA, le développement de l’aéroport (nouveau terminal et réaménagement du premier) représente un coût total de 1,3 milliard de dirhams.

Mais cet agrandissement ne suffira pas à répondre à la hausse du trafic aérien. Un second aéroport est donc prévu dans la commune de Sid Zouine, à 40 kilomètres de Marrakech. Alors qu’en septembre 2015 l’ONDA a publié un appel d’offre demandant à un cabinet d’établir si la solution du partenariat public-privé (PPP) était la plus pertinente pour mener à bien le projet, le recours au PPP est aujourd’hui acté. «Bien sûr que ce sera en PPP», s’exclame-t-on à l’office.

PPP aussi pour l’aéroport de Benslimane, nous assure-t-on toujours du côté de l’ONDA. Aziz Rebbah a révélé qu’une étude était en cours pour faire de Benslimane un nouveau hub aérien. L’idée est de soulager le trafic à l’aéroport Mohammed V de Casablanca. L’extension de ce dernier – dont les travaux doivent prendre fin en décembre d’après le ministre – ne permettra de répondre que temporairement à la hausse du trafic. Selon les chiffres communiqués par Aziz Rabbah, l’aéroport sera déjà saturé en 2025. Alors que d’après les prévisions, le trafic devrait passer de 18 millions de passagers aujourd’hui à 75 millions par an en 2035.

article suivant

Genève III sera “un tournant”... ou le Maroc n'y retournera pas

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.