Des groupes étrangers interessés par le rachat de Samir

Des groupes étrangers interessés par le rachat de Samir

Mohammed El Krimi, le liquidateur judiciaire de Samir, a été approché par des groupes étrangers intéressés par le rachat de la raffinerie.

Par

Une raffinerie de la Samir. Crédit: DR
Une raffinerie de la Samir. Crédit: DR

Mohammed El Krimi, le liquidateur judiciaire mandaté par le tribunal de commerce de Casablanca, poursuit l’exécution de la procédure de liquidation de la Samir. C’est dans ce sillage qu’il a obtenu, il y a une quinzaine de jours, la mainlevée de l’Avis Tiers Détenteurs (ATD) détenu par l’Administration de la douane sur les comptes de la Samir et d’autres saisies conservatoires.

Lire aussi : Samir : La liquidation judiciaire prononcée

Contacté par Telquel.ma, Mohammed El Krimi ne veut pas «communiquer [plus de détails] sur ce sujet tant que toutes les ordonnances [émises par le président du tribunal de commerce de Casablanca, ndlr] n’ont pas été délivrés». Cette mainlevée fait partie de la procédure habituelle de la mise en liquidation de l’entreprise permettant au syndic de reprendre en main la gestion de la société.

Lire aussi : Samir : Les spéculations autour de la liquidation

Même si la procédure de liquidation suit son cours, Mohammed El Krimi reste confiant quant au scénario de la reprise de l’activité de la raffinerie. Il ne s’en cache pas. D’après une source interne à la raffinerie de Mohammedia, le syndic avait évoqué la reprise dès la première réunion avec le management, tenue le 21 mars.

Lire aussi : Portrait. Mohamed El Krimi, le discret syndic de la Samir

La reprise de l’activité de la raffinerie ne rentre pas dans le cadre “officielle” de la mission d’El Krimi. Relancer le raffinage pourrait avoir pour objectif de trouver un repreneur à Samir. D’ailleurs de sources proches du dossier, nous avons appris, que le syndic a été approché par un certain nombre d’éventuels repreneurs. Il n’y a pas de nationaux dans le lot. «Ce sont tous des groupes étrangers», nous affirme-t-on. Il s’agirait, toutefois, de simples prises de contact pour s’enquérir de la situation de la raffinerie. Aucune offre concrète n’a été formulée pour le moment. Le site le360.ma a évoqué, quant à lui, qu’un groupe Kazakh «KMG international N.V», aurait manifesté son intérêt pour le rachat de Samir auprès de Abdelakader Amara, ministre de l’énergie.

article suivant

Londres veut parler avec Berlin du gel des ventes militaires à Ryad

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.