Abbadi clarifie ses propos sur le califat... sans les renier

Après le tollé provoqué par ses déclarations concernant l’instauration du califat, Mohamed Abbadi, le secrétaire général d'Al Adl Wal Ihssane, a tenu à justifier sa position, sans pourtant la renier.

Par

Mohamed Abbadi, secrétaire général de Al Adl wal Ihssane. Crédit : Rachid Tniouni

Mohamed Abbadi revient sur ses propos polémiques. Dans une interview publiée le 7 avril sur la Webtv d’Al Adl Wal Ihsane, le secrétaire général de la Jamaâ avait encouragé l’instauration d’un califat en terre islamique. Pour appuyer son argumentaire, le dirigeant d’Al Adl Wal Ihsane avait utilisé les propos du calife Omar Bnou Lkhattab, qui avait accordé à ses compagnons un délai de trois jours pour nommer un nouveau calife et rétablir ainsi le califat. Tout opposant à cette restauration devait être “décapité”.

Face aux réactions qu’a suscitées sa sortie, Mohamed Abbadi a tenu à clarifier ses dires dans une nouvelle vidéo. Il y affirme qu’ils ont été «sortis de leur contexte», arguant qu’il n’a fait que citer un événement historique. «Quand on parle du califat on ne parle pas que du Maroc. Il doit être établi sur l’ensemble du territoire musulman» a notifié le leader de la Jamaâ. L’union de la Oumma musulmane doit se faire «par l’amour et non par la force» selon Abbadi. Ce dernier affirme que son projet ne doit pas obligatoirement être un «califat» stricto sensu mais plutôt une terre où doit régner la justice émise par la choura (conseil de juge musulman)

Lire aussiEdito. Al Adl, un géant immobile

article suivant

Rapatriement de 278 Marocains bloqués à Oman, au Qatar et en Jordanie