Affrontements musclés entre étudiants et forces de l'ordre à Fès

A Fès, des affrontements ont opposé pendant plusieurs heures des étudiants aux forces de l'ordre. Bilan: plusieurs blessés et des arrestations, selon une source associative.

Par

L’après-midi du 1er février, des étudiants de la faculté des lettres de Saiss à Fès ont décidé de boycotter les examens qui débutaient ce 2 février. Une centaine d’étudiants ont décidé de manifester sur le chemin principal qui relie la faculté et la cité universitaire. Les responsables de l’université ont fait appel aux forces de l’ordre pour dénouer la situation. Des affrontements ont alors opposé pendant plusieurs heures les manifestants aux forces de l’ordre, nous assure une source associative locale.

« Les étudiants ont décidé de boycotter les examens à cause de leurs revendications qui n’ont pas été traitées par l’administration de la faculté. Cette centaine d’étudiants demande une augmentation de leur bourse et de la capacité d’accueil de la cité universitaire », nous confie Mustapha Jebbour, membre de la section de Fès de l’association marocaine des droits humains (AMDH). Concernant les affrontements, Jebbour révèle qu’il y avait « plus de 40 estafettes de la police.» et fait état « cinq personnes » interpellées et de plusieurs blessés ». Aucun bilan précis des blessés de ces manifestations n’a pour le moment été fait. Les étudiants manifestants évitent généralement de se rendre aux services d’urgence des hôpitaux afin d’éviter les arrestations.

Les universités marocaines sont régulièrement le théâtre d’affrontements entre les groupuscules estudiantins politisés. Les derniers en date ont fait deux morts.

Lire aussi: Affrontements entre étudiants: Un deuxième mort à Marrakech

 

article suivant

Essaouira mise sur une relance créative et volontariste