Les enseignants stagiaires sur les pas des étudiants en médecine ?

Ils continuent le boycott des cours et annoncent une marche nationale jeudi 12 novembre à Rabat.

Les futurs professeurs du Maroc ont choisi la rue pour s’indigner contre deux décrets ministériels (2-15-588 et 2-15-589) adoptés par le gouvernement le 23 juillet 2015, qui introduisent notamment un nouveau système de bourses et de concours.

La commission nationale des enseignants stagiaires des centres régionaux d’éducation et de formation au Maroc, a annoncé dans un communiqué une marche nationale à Rabat le jeudi 12 novembre.

La marche démarre à 10h du ministère de l’éducation nationale et va vers le parlement. « Nous marcherons ce jeudi pour l’annulation des deux décrets, et contre le système des contrats que veut introduire le gouvernement dans la fonction publique », nous déclare Mohammed Kanjaa, membre de la coordination nationale, et coordinateur de la commission à Kénitra.

Le conseil de gouvernement avait examiné et adopté le projet de décret 2-15-588 stipulant l’organisation de concours au profit des candidats titulaires de diplômes de qualification du préscolaire, du primaire, du secondaire et du secondaire qualifiant délivrés par les centres régionaux.

Le deuxième décret que refusent les enseignants stagiaires a trait au système des bourses, dont le montant mensuel passe de 2 450 à 1200 dirhams.

article suivant

La liste des 23 d'Hervé Renard, qu'en pensent les spécialistes du ballon rond ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.