Avec un observateur international dans les bureaux de vote

Lors du scrutin du 4 septembre, Telquel.ma a suivi un observateur de la CGLU (Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique), mandaté par le Conseil national des droits de l’homme pour inspecter les bureaux de vote du royaume et faire remonter les irrégularités comme les points positifs. Au terme de sa tournée, Mohammed Cherkaoui se dit rassuré de voir que les dispositions réglementaires sont respectées. Un rôle de contact de proximité plus que d’audit méticuleux, qu’il espère un jour voir disparaître. Reportage à Rabat.

Par

Lors du scrutin du 4 septembre, Telquel.ma a suivi un observateur de la CGLU (Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique), mandaté par le Conseil national des droits de l’homme pour inspecter les bureaux de vote du royaume et faire remonter les irrégularités comme les points positifs. Au terme de sa tournée, Mohammed Cherkaoui se dit rassuré de voir que les dispositions réglementaires sont respectées. Un rôle de contact de proximité plus que d’audit méticuleux, qu’il espère un jour voir disparaître. Reportage à Rabat.

Rejoignez la communauté TelQuel
Vous devez être enregistré pour commenter. Si vous avez un compte, identifiez-vous

Si vous n'avez pas de compte, cliquez ici pour le créer