Espagne: la Liga entre corruption et espionnage

Le journal espagnol El Paìs révèle dans son édition du 18 juin que la ligue de football espagnole (la Liga) a engagé une agence de détectives privés pour espionner des membres du championnat, sur fond de soupçons de matches truqués.

Par

Crédit : AFP

La Liga est secouée de tous bords. Dans le cadre d’une enquête sur une vaste affaire de matches truqués ces dernières années, l’instance dirigeante du football espagnol a engagé une agence de détectives privés pour avoir un œil sur des joueurs et membres de staff.

Parmi les victimes de cette « filature», le capitaine de l’Espanyol Barcelone Sergio Garcia, soupçonné d’être l’une des pièces maîtresses dans ce réseau de matches truqués. Des détectives ont enquêté sur sa vie du 6 au 14 mai dernier. Jordi Figueras, joueur du Bétis Séville et Xavi Garcia, entraîneur de Malaga, ont également fait l’objet d’un suivi.

Ce recours à des détectives privés fait suite à des soupçons de corruption entourant notamment le club d’Osasuna. Le club est soupçonné d’avoir versé au moins 900 000 euros durant la saison 2013-2014 à des adversaires pour truquer le résultat de trois matches du championnat d’Espagne. Déjà 21 personnes ont été mises en examen dans le cadre de cette enquête ouverte le 19 février dernier.

Sergio Garcia était suivi suite à des soupçons entourant le match décisif de l’ultime journée de la saison 2013-2014 de Liga entre Osasuna et l’Espanyol. Le club de Pampelune aurait versé 250 000€ à son adversaire catalan pour éviter une défaite synonyme de relégation.

Un vrai roman policier se déroule donc au sein du championnat espagnol qui ne manquera certainement pas d’être éclaboussé par cette affaire, à la manière d’un « Calcioscommesse » italien.

article suivant

Spécial rentrée littéraire : “La porte du voyage sans retour” de David Diop