Deux Marocaines condamnées en Suisse pour l'exploitation d'une adolescente

La justice suisse condamne deux habitantes de Genève qui traitaient une adolescente marocaine en esclave.

Par

Crédit : DR

Le Tribunal fédéral suisse confirme les décisions du conseil des Prud’hommes et de la cour de justice condamnant deux Marocaines résidant en Suisse pour avoir traité une adolescente compatriote en esclave. C’est ce que rapportent nos confrères de La Tribune de Genève. Mère et fille, âgées de 67 et 43 ans, devront verser 250 000 francs suisses (soit plus de 2,5 millions de dirhams) à Samira au titre d’arriéré de salaire, de compensation d’heures supplémentaires et de vacances non prises.

 Un matelas dans le couloir

À l’époque des faits, en 2008, Samira avait à peine 15 ans. Deux connaissances de sa mère lui font miroiter des études de coiffeuse dans une école suisse, au bord du lac Léman. Elles la font passer pour sa nièce auprès des autorités helvétiques pour lui obtenir un visa. Arrivée dans la confédération, Samira ne verra pas la couleur des ciseaux de coiffure. Ses prétendues tantes la font travailler de 6 heures du matin à 21 heures le soir, dans les maisons de l’une et de l’autre. Point de congé, point de salaire. Samira dort sur un matelas posé à même le sol dans le couloir. Elle subit les coups de poing, les coups de pieds et les gifles de ce duo digne des belles-sœurs de Cendrillon. L’une d’entre elles la brûle même avec un mégot de cigarette.

Face aux juges, les deux marâtres affirment que Samira ment. Le tribunal favorisera néanmoins la « constance » des déclarations de l’adolescente face aux «  revirements et contradictions » des fausses tantes. Ces dernières ont d’ailleurs également été condamnées au pénal pour « exploitation totale » par un jugement dont elles ont fait appel.

Samira a désormais 22 ans. Son avocat, Me Roland Burkhard, se déclare satisfait même s’il regrette que l’affaire n’ait pas été examinée sous l’angle de la traite d’êtres humains.

 Lire aussi :

Esclavage de deux Marocains en France : trois ans de prison pour le coupable

Plus de 158 000 victimes d’esclavage au Maroc

 

article suivant

La Fondation des musées fait appel à des experts chinois pour restaurer ses oeuvres

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.