Benkirane va remplacer Mohammed VI en Egypte

Le chef du gouvernement représentera le roi au sommet de la Ligue arabe en Égypte. Il devrait rencontrer le président Al Sissi, dont le PJD n'a cessé de dénoncer le « coup d’État » qui l'a porté au pouvoir.

Par

Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane.

Le département de la présidence du gouvernement annonce que Abdelilah Benkirane va représenter Mohammed VI au sommet de la Ligue arabe, dans un communiqué relayé par la MAP. Au menu de ce sommet prévu à Charm el-Cheikh les 28 et 29 mars, les défis sécuritaires dans le monde arabe, les développements de la question palestinienne, la situation en Syrie et en Libye, ainsi que l’intervention de la coalition menée par l’Arabie saoudite au Yémen pour contrer les rebelles chiites Houthis, à laquelle le Maroc participe.

Un projet de résolution sur une force militaire conjointe doit notamment être présenté, ont annoncé le secrétaire général de la Ligue arabe et le ministre égyptien des Affaires étrangères jeudi 26 mars. Les ministres se sont mis d’accord sur un principe important, la création de la force militaire, a affirmé le patron de l’organisation panarabe Nabil al-Arabi lors d’une conférence de presse, qualifiant cette décision d’historique. « C’est la première fois qu’une force sera créée et fonctionnera au nom des pays arabes », a-t-il souligné.

Une rencontre difficile pour Benkirane

Le chef du gouvernement devrait aussi rencontrer le président égyptien Abdelfattah Al Sissi, dans le cadre du renouvellement des relations entre le Maroc et l’Égypte. Une rencontre qui devrait être difficile pour Abdelilah Benkirane, dont le parti n’a eu de cesse de dénoncer le « coup d’État » orchestré par les militaires contre le président issu du parti des Frères musulmans, Mohamed Morsi, en 2013.

En mars 2014, le chef du gouvernement, qui représentait le souverain au 25e sommet de la Ligue arabe au Koweït, avait quitté la salle quand l’ex-président par intérim égyptien Adly Mansour, installé par les militaires, devait prendre la parole.

Lire aussi : Al Sissi en visite au Maroc, le PJD maintient sa position contre le régime égyptien

article suivant

Élection des membres de la Chambre des Conseillers : le dépôt des candidatures du 24 au 27 septembre