ONCF: 7,5 milliards pour le TGV et de nouvelles lignes en 2015

En 2015, l’ONCF va financer la modernisation de son réseau à hauteur de 7,5 milliards de dirhams. Ce montant va être investi dans le projet de la Ligne à Grande vitesse et dans la construction de nouvelles gares.

Par

Gare de Rabat-Agdal. Crédit : Yassine Toumi
Crédit : Yassine Toumi

L’Office national des chemins de fer (ONCF) va consacrer une enveloppe de 7,5 milliards de dirhams à l’investissement en 2015. C’est ce qu’a indiqué Mohamed Rabie Khlie, le directeur général de l’ONCF, le jeudi 19 février à Rabat lors du conseil d’administration de l’Office, en présence du ministre de l’Equipement et des transports Aziz Rabbah.

 Lire aussi : Pas de TGV avant 2017: des retards qui vont coûter cher

Ainsi, 4 milliards de dirhams seront réservés au projet de la Ligne à Grande vitesse (LGV),  et 3,5 milliards de dirhams à la poursuite de la modernisation du réseau existant. Sont notamment prévus le triplement de la voie ferrée entre Casablanca et  Kénitra, le doublement complet de la ligne Settat-Marrakech, le renforcement de la sécurité et de sûreté, la construction de nouvelles gares et la réhabilitation et l’acquisition de matériel roulant afin d’améliorer et diversifier les services offerts aux usagers du train.

Mohamed Rabie Khlie a également souligné que le budget 2015 a été élaboré sur la base des dispositions du Contrat-Programme Etat-ONCF couvrant la période  2010-2015. Aziz Rabbah a quant à lui commenté les résultats attendus à fin 2014, dont l’inauguration du nouveau complexe ferroviaire de Casa Port  le 25 septembre 2014.

Il faut aussi noter que dans le numéro de ce 20 février de La Vie éco, l’hebdomadaire annonce que lors du dernier Conseil d’administration de l’Agence marocaine pour le développement et la logistique, a décidé de l’association de l’ONCF avec l’ANP (Agence nationale des ports) et la SNTL (la Société nationale du transport et de la logistique) pour créer une nouvelle entité d’aménagement destinée à développer et à gérer la zone logistique de Zénata. Cet aménageur public sera chargé de coordonner les chantiers à développer par les trois établissements dans le cadre de la plate-forme de Zénata.

             Lire aussi : TGV: l’ONCF et la SNCF créent une co-entreprise au Maroc

          

article suivant

Loi anti-blanchiment des capitaux : l’UE attend Benabdelkader au tournant