Casablanca : une « super-commune » bientôt opérationnelle

On en sait plus sur la future instance chargée de gérer les projets intercommunaux dans la métropole. Le «groupement des communes urbaines» démarrera bientôt ses activités.

Par

Crédit : Yassine Toumi

La « commune des communes » de Casablanca sera opérationnelle dans les mois prochains, selon Abdelmalek Lakehayli, élu (PJD) et président de la commission chargée du département humain et des affaires sociales, culturelles et sportives au sein du Conseil de la ville de Casablanca. Sa création avait été approuvée par le conseil de la ville lors d’une session ordinaire en avril 2014.

Baptisée « groupement des communes urbaines », cette nouvelle collectivité aura pour mission « de gérer les affaires intercommunales notamment les grands projets et les grands chantiers du Grand Casablanca », indique à Telquel.ma Abdelmalek Lakehayli.

« Nous avons rencontré des problèmes dans la gestion certains projets liés à la construction des routes, à l’assainissement, ou la gestion des déchets par le passé. Il arrive que des problèmes et des conflits surviennent entre les communes dans la prise de décision ou dans le financement d’un projet  », explique l’élu du Conseil de la ville de Casablanca.

35 millions de dirhams de budget

Le groupement des communes urbaines se compose de représentants des 18 communes du Grand Casablanca, incluant Bouskoura, Mohammédia, Dar Bouazza, Nouaceur et Tit Mellil.

En plus des présidents des 18 communes membres, le groupement intègre, selon le quotidien L’Economiste, des représentants au prorata du nombre d’habitants des communes. Ainsi la commune urbaine de Casablanca, qui compte le plus grand nombre d’habitants, est représentée par 17 élus, alors que la commune urbaine de Mohammédia sera représenté par deux élus. Le reste des communes seront représentés quant à eux par un élu chacun.

Si notre source indique que «  le budget de l’instance dépendra des projets de chaque année  », le quotidien L’Economiste assure que l’instance sera dotée pour cette année d’un budget estimé à 35 millions de dirhams. «  Le groupement sera financé par les communes proportionnellement aux montants de leur budgets », indique Abdelmalek Lakehayli, qui précise que l’instance va également bénéficier des subventions de l’État, vu le budget très faible de certaine communes.

article suivant

Témoin d'un réchauffement avec la Mauritanie, Hamid Chabar rencontre le président Ould Abdelaziz   

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.