Carburants: la libéralisation des prix sur les rails

Pompe à essence
Crédit : DR

Le gouvernement et les distributeurs ont signé un accord vendredi 26 décembre: les prix des produits pétroliers seront progressivement libéralisés en 2015.

Un accord d’homologation des prix de produits pétroliers a été signé, vendredi 26 décembre à Rabat, entre le gouvernement et les distributeurs de produits pétroliers, qui prévoit la libéralisation totale du marché le 1er décembre 2015.

Une procédure d’homologation sera appliquée durant une période transitoire allant du 1er janvier au 30 novembre 2015, après la décompensation définitive de l’essence, du fuel et du gasoil ce 31 décembre 2014. Durant cette période, le gouvernement accompagnera les professionnels du secteur pour fixer les prix de certains produits pétroliers, qui seront annoncés le 1er et le 16 de chaque mois à partir du 1er janvier jusqu’au 30 novembre 2015.

Le Chef du gouvernement, Abdelillah Benkirane, qui s’est exprimé lors de la signature, cette convention entre a mis l’accent sur le caractère progressif de la réforme de la Caisse de compensation. « Cet accord prend en compte le pouvoir d’achat des consommateurs, les intérêts des entreprises pétrolières et le maintien des équilibres macroéconomiques« , a assuré M. Benkirane.

Quant au ministre de l’Economie et des Finances, Mohammed Boussaid, il a précisé que « cette convention vise la décompensation totale des produits pétroliers liquides, la libéralisation du marché et l’instauration de la concurrence entre les distributeurs en faveur des consommateurs ».

A travers cette initiative, « le gouvernement se dirige vers la libéralisation des prix des trois produits pétroliers (gasoil, essence super, fuel, NDLR) après une décompensation définitive du gasoil, ce qui aura un impact positif sur les prix grâce à la libre concurrence« , a déclaré Mohamed Boussaid.

Il a indiqué que cette initiative intervient dans le cadre de la réforme de la Caisse de compensation, rappelant que le mécanisme de l’indexation arrive à terme avec la décompensation attendue pour début 2015.

Pour sa part, le président du Groupement des pétroliers du Maroc, Adil Zaïdi, a relevé que cet accord d’homologation va permettre de stabiliser les prix des produits pétroliers, réduire les charges de la compensation et soulager le budget de l’Etat, notant que cette initiative intervient dans un contexte de baisse des prix au niveau international.

Avec MAP

article suivant

Efficacité des vaccins Covid-19 : la bataille des chiffres