Renault: Carlos Ghosn rassure sur l'usine de Tanger

Le PDG de Renault-Nissan se dit satisfait de son implantation au Maroc, rassure sur la production de Tanger et voit même plus grand.

Par

Usine de Renault
Renault a ouvert son usine de Meloussa en 2012. Crédit : Renault

Renault-Nissan rassure sur son activité au Maroc. Après le directeur de Renault Maroc, c’est au tour du grand patron, le PDG Carlos Ghosn, de s’exprimer. Dans une interview accordée au quotidien L’Economiste, il revient sur la présence du groupe automobile au Maroc. Pour lui, il s’agit « d’un partenariat qui marche très bien ». Il rappelle que le groupe emploie 6 000 personnes au Maroc, un chiffre « qui va continuer à croître », assure-t-il.

Pourtant, il est vrai que l’activité de l’usine de Meloussa, à Tanger-Med, tarde à décoller. La production est principalement destinée à l’export vers l’Europe, qui souffre toujours de la crise économique. Carlos Ghosn reconnaît que « cela a mis un peu plus de temps que celui prévu au départ », mais aussi que « nous sommes maintenant dans une phase de récupération du marché européen ». Il l’assure : «  Je n’ai aucun doute sur le fait que les capacités installées à Tanger seront pleinement utilisées à l’avenir ». Il explique même que le groupe inciterait ses fournisseurs à s’installer au Maroc.

Si le patron assure que Nissan s’implantera bien à une moment donné à Tanger, il n’a pas donné de précision quant à la date d’arrivée, qui serait soumise au marché européen.

Le PDG de Renault explique qu’il veut profiter du potentiel qu’offre la région. Le groupe possède pour le moment deux usines au Maroc, une en Egypte et a inauguré lundi 10 novembre, une unité en Algérie.

Lire aussi : « Peugeot va t-il s’implanter au Maroc ? »

article suivant

Le gouvernement fédéral nigérian s’apprête à construire le gazoduc Nigeria-Maroc