Centrale Laitière/Cosumar: nouveau délestage de la SNI

La holding royale continue de se désengager de Centrale laitière et de Cosumar, fidèle à la stratégie mise en place par son ex DG, Hassan Bouhemou...

Par

La SNI se prépare à céder ses dernières actions COSUMAR
Crédit: DR

La Société nationale d’investissement (SNI) annonce en effet lundi 3 novembre dans un communiqué avoir cédé « un bloc de 21,75 % du capital de Centrale laitière au groupe Danone au prix unitaire de 1 500 dirhams par action ». La SNI ne conserve désormais que 5 % du capital.

Car on s’en souvient, la SNI avait déjà cédé le contrôle de l’entreprise au groupe Danone en février 2013, lui cédant 37,8 % du capital, soit 3,56 millions d’actions. La vente avait rapporté 6,1 milliards de dirhams à la holding (avec un cours de 1 700 dirhams).

La holding a l’intention de céder cette participation « ultérieurement » sur la bourse de Casablanca en vue d’augmenter le flottant de la société (volume des actions effectivement susceptible d’être échangé en bourse).

La SNI bientôt désengagée à 100 % de la Cosumar

Par ailleurs, la SNI a annoncé qu’elle vient de déposer auprès du Conseil déontologique des valeurs mobilières une note d’information relative à la mise en vente des 9,1 % de participations qui lui restent dans le capital de Cosumar, ce qui renforcera le flottant en bourse de cette entreprise pour atteindre 35 %.

C’est la première sortie publique de la SNI après le départ de son ex-président, Hassan Bouhemou, remplacé par Hassan Ouriagli.

Il est clair que la holding maintient sa stratégie, lancée en 2010, de désengagement progressif de filiales matures afin de se transformer en holding de portefeuille : la SNI s’est notamment désengagée de Lesieur Cristal et de Bimo.

La preuve, le communiqué de la holding insiste sur la transformation de celle-ci en « un fonds d’investissement à long-terme prenant des participations dans des projets structurants et innovants au Maroc et en Afrique subsaharienne ».

article suivant

Les vols à destination du Maroc suspendus pour deux semaines à partir du 29 novembre